Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 06:00
Les nombrils de Vénus 

"salade des murailles"

Umbilicus rupestris, Umbilicus pendulinus

nombril-de-venus--en-medaillon.jpg

appelés aussi  Cotylet, Cymballion, Cotylédon, Gobelet, Coucoumelle, Oreille-d'abbé

 

 


Famille des crassulacées comme la joubarbe ou les sedums



 nombrils-de-venus.jpg

Plante vivace, rustique au gel,

 

mesurant une vingtaine de centimètres


au feuillage charnu

 


 

Le pétiole est presque centré

 

sur la feuille et forme une cuvette

 

ressemblant à un ombilic

 

d'où nombril

 
On la rencontre en montagne jusqu'à 800 mètres

mur-de-nom-brils-de-venus.jpg

Les nombrils de Vénus poussent  

 

dans les endroits les plus humides,

 

qui ne voient jamais le soleil,

 

souvent accrochés à des falaises

 

ou rochers verticaux,

 

entre les roches, dans peu de terre

 

mais drainante.

nombrils-de-venus--2.jpg

  

Feuille-nombrils-de-venus.jpg


En forme de mini coupelle,

 

la plante, pour se nourrir,

 

recueille la rosée de la nuit

 

qui s'écoule en son centre

 

le long de la tige creuse

 

Au jardin,

 

utilisation en rocaille

 

ou pour habiller un mur

 

ou encore un toit végétalisé à l'ombre

nombrils-de-venus--3-jpg.jpg
   
en-boutons.jpg

En boutons actuellement, ils fleuriront

 

de Mai à Août

 

nombrils-de-venus-en-fleurs.jpg

image internet

 

Les fruits après sont verts

 

  

 

Les nombrils de vénus sont donc comestibles, aussi bien les pieds que les feuilles et sont utilisés

 

en cuisine pour leur propriété aromatique

 

Leur saveur est particulière, à peine acidulée et la texture un peu gélatineuse

Ils se consomment en salade quasiment toute l'année sauf en été quand la plante est épuisée par

sa floraison et par la chaleur ou le manque d'eau.

Pour les cueillir (on aura quelque retenue à les cueillir  dans les Bouches du Rhône car trop rares, là bas) 

 

on peut de la pointe du couteau couper délicatement les pieds sans abimer la racine.

 

La plante est fragile, il faut la manipuler avec précaution

 

 


 

Autre façon de déguster les nombrils de Vénus : déposer sur les coupelles des petites cuillères

 

de préparations salées : houmous, tapenade, confit de tomate, caviar d'aubergines

.


 

 

 

Phytothérapie


 

 L’utilisation la plus fréquente de ce végétal se trouve, toutefois, en phytothérapie.

 

Le nombril de Vénus y est reconnu pour ses bienfaits émollients, détersifs et résolutifs.

 

Riche en fer, en sels minéraux, en triméthylamine et en tanin, les spécialistes l’indiquent

 

dans le traitement des furoncles, des plaies, des hémorroïdes ainsi que des ulcères.

 

Dans la plupart des cas, l’on se sert de ses feuilles pour frictionner les parties douloureuses  

 

Sur les plaies, elles s’avèrent particulièrement efficaces pour accélérer la cicatrisation





 Photos du 30 mars, commune de Cantaron (06)

 


Article établi suivant diverses sources...


    Si vous voyez une erreur ou quelque chose à rajouter, n'hésitez pas...


 

Et si quelqu'un a une photo de cette plante en fleurs et en graines,


  je suis preneuse,  avec un lien sur les blofs bien sûr.....

 


 

signature-porte-plume.gif

Partager cet article

Repost0

commentaires

M
Merci ! j'ai beaucoup appris sur cette plante en te lisant,je ne la verrai plus avec les mêmes yeux maintenant !
Répondre
I
J'ai découvert cette jolie plante en Bretagne à Locronan. Elle poussaient dans les murets mais aussi sur les talus à l'ombre donc très humides.
Répondre
B
Bonsoir Cathy, je ne connaissais pas cette plante qui parait un peu envahissante. Je vais revenir doucettement vers les blogs. Un petit souci de santé et pas mal de travail et de problèmes m'ont
amené à faire pause !! Bonne soirée, bisous.
Répondre
F
bonsoir,non seulement elle se mange mais elle a des vertus cicatrisantes, vuat mieux nepas la manger finalement ! je te souhaite une bonne soirée bisous
Répondre
B
belle journée à toi*
Répondre
M
Merci d'être passée Cathline, pour le cerisier c'est ici :

http://deuxailes.overblog.com/cerisiers-en-fleurs

Bonne journée avec ce printemps qui trépigne d'impatience ! (et nous aussi !)
Marine
Répondre
B
coucou Cathline

je ne sais pas quand finalement on prendra du plaisir dans les jardins Bisous
Répondre
F
Merci pour ses descriptions sur cette plante sauvage et vivace...

Bonne semaine Cathline
Répondre
B
coucou Cathline
il ne fait pas chaud aujourd'hui alors charentaises au programme
Bonne soirée Bisous
Répondre
S
quelle énergie cette cathline... t as raison il faut profiter de chaque instant... bisous
Répondre
J
De superbes photos et bien documentées !
Amitiés,
Bon week-end !
Répondre
L
Bon le calendrier nous invite au réveil. C'est pas comme le printemps qui lui nous inciterait plutôt à rester coucher. Bel article sur ce nombril. Je te souhaite un bon week-end. Yves
Répondre
F
bonjour, le nombril de vénus, quel joli nom! je te souhaite une bonne journée bisous
Répondre
J
bonsoir Cathline,

Merçi encore pour ce bel article en enrichissement. Car entre ses plantes accrocheuses de murailles , je mis perd un peu.....
Bonne soirée

amitiés
Répondre
M
J'aime cette petite plante que l'on voit souvent à l'état sauvage , contre les murs, j'en avais repiqué contre un mur, je ne les vois plus...
Bises Cathline
Répondre
S
super décorative la salade cette année.. alors tu rentres déjà ?? avec tout le périple que tu avais dit je te voyais partie pour plus longtemps.. tu dois être crevée mais t as fait le plein de
tendresse... bisous
Répondre
D
bjr, j'aime beaucoup son nom et sa forme en coupelle. J'ignorais que cette plante était comestible. Bon vendredi! muxu
Répondre
C
Ici, on peut les cueillir "sans retenue" car ils poussent partout!
Bonne idée, des petites préparations salées sur les coupelles !
Répondre
M
J'aime le nom de cette plante que je découvre sur ton blog.
PS :L'église Saint-Pierre d'Auvillar est particulière de par son clocher mais il n'y a pas eu de château , c'est un ancien prieuré.
Bises
Répondre
P
Je connais cette plante, ici on l'appelle coucoumelle ! j'ai appris pleins de choses en ce qui l'a concerne... Amitiés...Lulu66
Répondre
B
coucou Cathline
merci pour toutes ces explications avec toi je découvre sympa ......
Bonne soirée Bisous
Répondre
C
Bonsoir Cath, encore du bon travail sur cet article, je ne connais pas cette plante alors désolé je n'ai pas de photo. Si j'ai bien compris, elle se nourrit plus par les feuilles que les
racines...!!!
Bonne soirée, bises.
Répondre
C
Bonjour Cathline : je ne connaissais pas les vertus culinaires et médicinales de cette plante .Merci de me sortir de mon ignorance . De jolies photos car pas facile à mettre en valeur un nombril
tout vert et à l'ombre , même de Vénus !...Bises et bonne soirée
Répondre
B
je ne connais pas du tout**
bonne journée
Répondre
L
je ne connaissais pas du tout ! c'est une plante adorable :)
Pour te hémérocalles oranges je te remercie je veux bien un petit bout si ce n'est pas trop tard :)
Bonne journée
Lydie
Répondre
M
Sympa le nom de cette plante. Quand j'ai vu ta photo je me suis dit, tiens c'est la même plante que chez moi et j'ai enfin un nom. Mais finalement ce ne sont pas les mêmes fleurs!!! Il faudrait que
je la prenne en photo et que je te l'envoie.
Bonne journée.
Répondre
M
J'ignorais qu'elle se mangeait cette jolie plante. J'en ai vues accrochées entre les pierres d'un mu à l'ombre.

Bises de bon lundi
Martine
Répondre
I
Je découvre une jolie petite plante.....joyeuses Paques
Répondre

Présentation

  • : Jardinage, Nature, Insectes, Balades, photo, macro photo, Cuisine
  • Contact

Profil

  • Cathline
  • Passionnée de nature, plantes et jardinage, j'aime la photographie, la chanson française à texte, le bon cinéma français, balader sur les vide-greniers et brocantes, en ville ou à la campagne....
  • Passionnée de nature, plantes et jardinage, j'aime la photographie, la chanson française à texte, le bon cinéma français, balader sur les vide-greniers et brocantes, en ville ou à la campagne....

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

Texte Libre